Les Temps Fermés des votes

Deux actualités alimentent le regard sur les temps dits  » fermés « . Il s’agit de deux mouvements de vote, en Catalogne et au Kurdistan. Les média ne rattachent pas le premier à l’ancienne  » révolution espagnole  » – et si c’est une province irakienne, pour le second, le voisin Turque déclare que ces aventuriers cherchent la guerre. On cache ou on protège les bureaux de vote chez les uns, on ferme les aéroports des autres ; ces votes destinés à évaluer si majoritairement une population souhaite son indépendance, sont des votes interdits. Interdire des élections est une figure cocasse de la gymnastique des pouvoirs. Ces événements se rattachent à la fermeture du temps, pour la raison qu’aujourd’hui, il n’y a plus besoin d’urnes ni de bulletins, dans des bureaux et en papier ; puisque l’électronique permet directement et de façon permanente d’évaluer ce que ces grands et lourds mouvements cherchent à constituer actuellement. Uberpol et sa promotion d’APSO – algorithme de référendum en temps réel permanent – observe par conséquent ces comportements nobles et minables de parts et d’autres qui se déroulent sans exploitation lucide de l’outil technologique qui rend ces insurrections réalistes.

AnthToll

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *